Pourquoi et comment devenir pasteur

Être pasteur, ça ne se décrète pas tout seul. Non seulement, il faut le vouloir, mais il faut faire des études de théologie. Cinq années, au moins, pendant lesquelles on apprend ce qui sera utile pour ce service d’Église. Et l’Église, justement, a son mot à dire : c’est elle qui décidera d’accepter ou non qu’une personne soit un pasteur. Alors comment devient-on pasteur ? C’est ce que nous allons découvrir avec François Bergouignan, docteur en micro-électronique et étudiant en Master professionnel de théologie protestante.

Ce qui a provoqué l’intérêt pour les études de théologie et le ministère pastoral, ce qui a provoqué un changement de carrière. Les étonnements suscités par ces études et les changements de vision que cela induit.

François Bergouignan nous présente sa compréhension du ministère pastoral : nourrir et accompagner les personnes qui vivent dans le lieu où l’on se trouve. Aider les contemporains à porter un regard sur monde qui met à profit la culture de la différence.

Quels défis pour les pasteurs aujourd’hui ? A quoi peut bien servir la religion, aujourd’hui, dans une société largement déchristianisée avec une majorité de personnes qui ne sont attirées par la religion ?

Temple de Maguelone par Guy Delisle

 

François Bergouignan nous présente la vie de l’Église protestante unie de France au centre ville de Montpellier : ses activités, ses missions, le travail en équipe avec les autres secteurs de l’agglomération, ses actions dans le cadre des 150 ans du temple.

 

Pour découvrir l’intérêt de la théologie aujourd’hui, venez écouter Guillaume Monod, psychiatre et docteur en philosophie, qui analysera le phénomène de radicalisation et suggérera de quelle manière la religion peut être un remède à la radicalisation, lundi 24 février, 18h30, temple 25 rue de Maguelone – Montpellier

réservation : https://www.weezevent.com/guillaume-monod

L’ensemble du programme

3 commentaires

  1. Bonjour James,
    Y aura-t-il un enregistrement de l’intervention de Guillaume Monod ?
    Merci pour ce programme de festivités très alléchant,
    Bien à toi
    Christine DOUCIÈRE

Répondre à C DOUCIÈRE Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.