Petit livre d’orgue

Les 500 ans de la Réforme ne sauraient se résumer à une suite de conférences sur Martin Luther, ses thèses, son antisémitisme et, au bout du compte, la grâce. La grâce, justement, ouvre bien des perspectives, nous sensibilise à bien des aspects de la vie que les arts servent avec efficacité.

La musique, l’un de ces arts, n’adoucit pas seulement les mœurs, elle met à jour le théâtre des émotions qui nous font vivre.  L’orgue offre un large spectre de ce que la musique permet de faire ressentir, et de ce qu’elle peut révéler de ce que nous sommes, de ce que nous espérons, de ce qui nous anime. Il est donc heureux d’avoir un nouveau livre d’orgue qui donnera l’occasion d’augmenter les possibilités de donner de la couleur à nos cultes et de la spiritualité aux concerts.

C’est à Jean-Dominique Pasquet, qui fut titulaire au Val de Grâce, aux temples du Saint Esprit et de l’Oratoire du Louvre à Paris, que nous devons cette belle édition, préparée par la Fédération musique et chant de la Réforme, qu’il préside.

Les organistes y trouveront treize pièces inédites composées par Marie-Louise Girod-Parrot, Frédéric Humber, Laurent Mallet, Jean-Dominique Pasquet, Pascal Reber et Marc Tirel. Elles sont inspirées de 4 chorals luthériens allemands, 6 psaumes huguenots et 3 cantiques familiers du répertoire des Églises protestantes de France. La réécriture de « Reste avec nous Seigneur » par Jean-Dominique Pasquet dit non seulement le rôle liturgique de l’organiste qui porte l’annonce de l’Evangile de la vie avec le prédicateur, mais la possibilité pour une Eglise d’être un authentique foyer de création. Ce matin-là, lorsque Jean-Dominique donna son interprétation à la suite de ma prédication et avant que l’assemblée ne reprenne le cantique en chœur, l’Evangile fut proclamé de bien belle manière.

Petit livre d’orgue. Treize pièces inédites pour orgue, rassemblées ou composées à l’occasion des 500 ans de la Réforme protestante. Olivétan, Lyon, 2016, 19 euros.

Laisser un commentaire